Saturday, 19 February 2011

USA | Cape Cod Massachusetts | reactions of fishermen

[Translation  article :  Southcoasttoaday.com, 2011 feb 17 | traduction]
The offshore windfarm Capewind,  southwards off Cape Cod, North East USA Massachusetts is the real first US offshore windfarm. They talked about it since more than 10 years. First environmental appraisals were done at least by mid 2005. Wenesday 16th feb 2011, the location map of the windfarm was shown to the fishermen for the very first time. They have 14 days to comment. And it is right in the middle of their very best fishing grounds.
Scallop dredger from Nantucket - dragueur à coquilles Saint Jacques de nantucket.
La ferme éolienne de Capewind, au sud de Cape Cod (Nord-East USA) est la première véritable ferme éolienne offshore US. On parle de son installation depuis plus de 10 ans. Les premières études d'impact environnemental datent d'au moins 2005. Mercredi 16 février 2011, la carte de la zone d'implantation des éoliennes est montrée pour la première fois aux pêcheurs. Ils ont 14 jours pour réagir. Et c'est en plein dans leurs meilleures zones de pêche.


illustration 1 Illustration 2
Windfarms presentation draws howls of resentment from fishermen (Steve Urbon)

NEW BEDFORD — Frustrated, angry and skeptical fishermen unleashed their criticism Wednesday to a group of state and federal officials who had come to town to talk about wind farms south of Nantucket.

This time, it was the Coast Guard, the Interior Department and the state's Executive Office of Energy and Environmental Affairs, not NOAA and not fisheries managers.

But the events of the past year resulted in a fishing industry that doesn't trust federal officials — and is willing to say so face to face.

The map is what bothered them the most. Interior's Bureau of Ocean Energy Management and Enforcement prepared a map of the region when it issued a "request for interest" for potential wind power developers.

The map contains 3,000 square miles in a polygon shaped like a dog. And despite the fact that its eastern edge contains a large chunk of fertile Georges Bank fishing grounds, this is the first time fishermen had been consulted about it.

Local fisherman Tony Alvarez led off, saying: "What are you going to do? Lease it out? Shut us out? The tail (of the 'dog') is one of the richest fishing grounds. Two hundred years of a wind farm wouldn't equal the money coming from fish there. This is insulting. We already have a few nails in our coffin. This will seal it up and throw dirt over us."

Maureen Bornholdt of the Interior Department tried to impress on the gathering of 75 at the Waterfront Grille that the map was merely a starting point and that there are no specific proposals for any wind farms at this time.

But several in the room pointed out that the map is proof that the process started some time ago and people have already made some preliminary decisions.

They were joined by Priscilla Brooks, of the Conservation Law Foundation, who criticized Bornholdt and the others present for issuing a proposal with virtually no data for fisheries when data is fully available — and doing so without consulting the fishing industry or even fisheries regulators.

Equally galling, in the eyes of the fishermen and others, was the fact that the comment period ends Feb. 28, just 12 days after this hearing. Martha's Vineyarders will have even less time; their hearings are Thursday, one in the afternoon and one in the evening.

Marty Aikens, representing Local 103 of the International Brotherhood of Electrical Workers in Boston, implored the gathering to cooperate with federal and state officials to design a plan that suits everyone.

"We've got a shot here to bring some new jobs, real jobs, good-paying jobs, and you'll get to keep your jobs. Everyone has to work together," he said.

"You really have some digging out to do," former Mayor John Bullard told the officials. "It certainly seems to us in the audience that some thought was made pretty early on to adjust some borders in very significant ways before engaging the fishery who is out there more than anyone else.

Bullard also criticized the short time frame for comments. "To give people out there 14 days and expect people to think this is a process of good will is a stretch. You've got a ways to go to engage the industry in a way that they trust the process. Are we going to remove some fishing grounds? Then we want to talk about reopening some grounds that have been closed a long time in other places.
"This is an industry that's under extreme stress. And asking something for whatever purpose is really hard if you want constructive feedback."
Bornholdt said her agency will look at extending the comment period. Comments may be submitted electronically by going to: www.regulations.gov, or by mail to Bureau of Ocean Management, Regulation and Enforcement, Office of Offshore Alternative Energy Programs, 381 Elden St., Mail Stop 4090, Herndon, VA 20170.
More information is available at www.boemre.gov/offshore/renewableenergy
La présentation du projet éolien provoque de fortes réactions chez les pêcheurs professionnels. (Steve Urbon)

NOUVEAU BEDFORD - Frustrés, en colère et sceptiques, les pêcheurs ont déchainé leurs critiques mercredi dernier envers un groupe de représentants officiels de l'Etat et Fédéraux, qui étaient venus leur présenter les futures  éoliennes offshore au sud de l'île de Nantucket.

Cette fois-ci, ce furent les gardes-côtes, le ministère de l'Intérieur et le service de l'Etat du Massachusetts aux affaires énergétiques et environnementales, et non pas l'institut technique de recherche sur la mer NOAA, ni des gestionnaires des pêches.

Les évènements des années précédentes ont fait que le secteur de la pêche ne fait plus confiance aux représentants fédéraux, et il a voulu  le leur dire dans le blanc des yeux.

C'est la carte d'implantation qui les dérange le plus. Le bureau de l'intérieur sur l'aménagement et le contrôle des énergies marines avait préparé une carte de la région, qui a servi de base à  appel à manifestation d'intérêt auprès des développeurs éoliens potentiels.

Cette carte présentait un polygone de 7770 km² ayant une forme de chien. Et, bien que sa partie Est comprenait les très bonnes zones de pêche du Georges Bank, c'était la première fois  que les pêcheurs étaient consultés à ce sujet.

Tony Alvarez, un pêcheur local, a débuté en disant : "mais qu'est ce que vous voulez faire ? Louer ces zones ? nous mettre dehors ? La partie en forme de queue du chien est l'une de nos plus riches zones. 200 ans d'exploitation  éolienne ne remplaceraient pas l'argent qui sort de cette zone. C'est insultant. Nous avons déjà un pied dans la tombe. Ceci va nous enterrer définitivement !".

Maureen Bornholdt du Ministère de l'intérieur a essayé de rattraper le coup en indiquant que la carte n'était qu'un point de départ et qu'il n'y avait pas de propositions précises sur des implantations éoliennes pour l'instant.
Mais plusieurs participants ont fait remarquer que cette carte était une preuve que le processus avait déjà débuté il y a quelque temps  et que des personnes (décideurs / techniciens) avaient déjà réfléchi sur le sujet et pris des décisions préliminaires.

Ces contradicteurs ont reçu le soutien de Priscilla Brooks, de la Fondation juridique "Conservation Law" qui a critiqué Mme Bornholdt et les autres administratifs sur le fait de faire une proposition sans la moindre connaissance ou information sur les pêches, alors que ces données sont parfaitement accessibles, et ce faisant sans consulter le secteur de la pêche, ni même celui de l'administration en charge de la gestion des pêches.

Fait aggravant aux yeux des pêcheurs et des participants, la période de négociations et de commentaires sur cette carte se terminera le 28 février 2011, soit 12 jours après cette présentation, et même moins en tenant compte des week-ends.

Marty Aikens, représentant le syndicat local des employés du secteur électrique de Boston, a quant-à-lui imploré les pêcheurs de coopérer avec les autorités fédérales et celles de l'Etat pour aboutir à une implantation qui convienne à tous. : "Nous sommes désespérément à la recherche de nouveaux vrais emplois, bien payés et vous garderez quand même vos propres emplois. Tout le monde doit travailler ensemble" a-t-il dit.

John Bullard, ancien Maire, a dit aux officiels : "vous avez vraiment besoin d'approfondir vos analyses. Il nous apparaît à tous ici que vous avez réfléchi très tôt et de façon quasi définitive aux limites de votre zone, bien avant d'en parler aux pêcheurs qui connaissent pourtant mieux que quiconque cette zone".

Bullard a également critiqué le faible temps offert aux commentaires et possibles négociations. "Ne donner aux personnes concernées que 14 jours pour réagir, en espérant que ce sera pris comme une preuve de bonne volonté de votre part, est une illusion. Vous avez encore beaucoup de chemin à faire avant d'avoir la confiance du secteur des pêches ! Allons nous perdre des zones de pêche ? Dans ce cas nous voulons parler de la ré-ouverture de zones qui ont été fermées auparavant. Ce secteur subit déjà de fortes pressions. Et leur demander un effort supplémentaire, pour quelques raisons que ce soient, ne va pas faciliter une position constructive de leur part !"

Bornholdt a dit qu'elle essayerait de convaincre son agence d'étendre la période de soumissions des commentaires. Ceux-ci peuvent être envoyés par voie électronique à www.regulations.gov ou par courrier normal au Bureau de l'aménagement maritime, réglementations et contrôle, cf; adresse.
Plus d'informations sont disponibles à www.boemre.gov/offshore/renewableenergy
To know more about it | En savoir plus
  • Mass seeksto protect local fishing industry in push to develop offshore wind power projects  Daily Reporter 19th april 2011
  • First offshore US windfarm construction starts soon Reuters - 19th april 2011
  • UMaine narrows in on Midcoast Areas as most likely for future Offshorewind turbines 7th april 2011 (offshorewind.biz)
  • Vineyard  and Nantuket waters future of offshore wind in USA 4th april 2011 (offshorewind.biz)
  • County planners to discuss possibilities of wind turbines in local waters (USA)- 6th april 2011 offshorewind.biz
  • Fishermen express deep Skepticism at offshore wind meeting USA - 15th March 2011 (offshorewind.biz)
  • Cape Wind plan draws opposition (offshorewind.biz) - 1st March 2011
  • Fishermen concerned about plans to Lease waters South of Martha's Vineyard and Nantuket - Offshorewind.biz - 23 Feb 2011. 
  • Fishermen Against Offshore Turbines - Offshorewind.biz - 18 feb 2011 
  • Offshore windfarm developers to meet with Fishermen at New bedford whaling Museum - Offshorewind.biz - 31 jan 2011
  • Fishermen to fight Cape wind - offshorewind.biz 24th december 2010
  • Fishermen fear offshore turbines Impact - offshorewind.biz - 10th december 2010
  • Nantuket Lightship scallop Access area is open