Friday, 25 February 2011

Support from the Breton Fishermen | Soutien des pêcheurs Bretons

[Official support to this blog | soutien officiel à ce blog]

André Le Berre, chairman of the Breton fishermen regional committee officially supports this blog. He also reminds us the issues and questions Breton fishermen have to cope with offshore renewable energy projects.
Copyright Tous droits réservés par CRPM Bretagne
André Le Berre, président du Comité Régional des Pêches de Bretagne apporte le premier soutien officiel à ce blog. Il présente également les questions auxquelles les pêcheurs bretons doivent faire face sur la thématiques des énergies marines renouvelables.

We, fishermen from Brittany, are not the only ones to face the arrival of new marine stakeholders. Marine Renewable energies are one of them. We have on our coasts some renewewable energy projects including floating windfarms , landed on the seabed windfarms, Tidal farms. Too many questions have today no answers :
  • Where and how can we deplace our fishing activity if not allowed to fish inside the renewable farms ?
  • What will be the consequences on our targeted resources ?
  • Did the turbines foundations  have a reel artificial reef effect ?
  • Which type of compensations did the fishermen receive ?
  • Will the fishery sector be able to weight on political decisions on this matter ?
Hints of answers are given by energy developers, but different from one to the other. Nothing worth the fishermen's seeing and expertise to answer us. We hope to get fishermen's view, fishermen who already face these activities, thanks to this blog. The sharing of good or bad experiences will guide our choices and our involvements into these projects. 

André Le Berre, chairman of the Breton Regional fishermen's committee, (CRPM Bretagne), member of the French National Federation of Fishermen's Organisation (CNPM).
Nous, pêcheurs de Bretagne, ne sommes pas les seuls à être confrontés à l’arrivée de nouvelles utilisations de la mer. Les énergies marines en sont une, avec sur nos côtes un projet de parc éolien en mer posé, l’installation de prototypes d’hydroliennes et d’éoliennes flottantes.
De trop nombreuses questions restent sans réponses :
  • Où et comment pourrons-nous reporter notre effort de pêche dans le cas d’interdiction ?
  • Quelles seront les conséquences sur les ressources ciblées ?
  • Les fondations ont-elles eu un effet récif ?
  • Quelles ont été les compensations pour la pêche ?
  • La pêche pèsera telle dans ces arbitrages politiques ?
Des pistes de réponse nous sont apportées par les sociétés souhaitant développer ces parcs, mais différentes de l’un à l’autre. Rien ne vaut l’observation et l’expertise du marin pour nous renseigner. A travers ce blog, le retour d’expériences bonnes comme mauvaises par des professionnels déjà concernés par ces installations nous permettront certainement d’orienter nos choix, et nos décisions dans ces projets.

André Le Berre, président du Comité Régional des Pêches et des Elevages Marins de Bretagne.